Actualités et guides des crédits, leasing, épargnes et des services bancaires en Suisse

Deuxième pilier: les économistes d'UBS tirent la sonnette d’alarme

L’état de santé du système de prévoyance suisse s’est détérioré. Selon une étude publiée par la banque UBS, le vieillissement progressif de la population risque d’aggraver la situation des fonds de pension.

L’indice de prévoyance UBS mesure la bonne santé du système depuis 2005 et a atteint un nouveau creux lors du troisième trimestre. L’établissement bancaire suisse estime que cette baisse de l’indice peut s’observer depuis déjà trois ans. Pire, au cours du deuxième et du troisième trimestre 2019, la tendance à la baisse s’est même accélérée. Le principal moteur de cette évolution négative serait dû au sous-indice démographique. En effet, de moins en moins de personnes actives financent les retraités, qui sont toujours plus nombreux, prévient UBS. Le problème devrait même s’aggraver lorsque la génération des baby-boomers (les personnes nées entre 1946 et 1964) partira à la retraite dans les années à venir. Dans le même temps, le taux de natalité est toujours aussi faible. L’immigration étrangère pourrait-elle changer la donne? Les économistes d’UBS n’en font pas écho.

Parmi les quatre composantes qu’UBS utilise pour son indice de prévoyance, celle qui concerne la conjoncture obtient également un mauvais score. Au niveau mondial, le conflit commercial sino-américain a refroidi le climat économique. En Suisse, la baisse des exportations et des investissements a à peine été contrebalancée par la consommation intérieure. En revanche, l’évolution des marchés financiers se révèle être une lueur d’espoir pour les fonds de pension. Poussés par la politique monétaire laxiste des principales banques centrales, les actions, les emprunts et l’immobilier ont positivement surpris, malgré les nombreuses incertitudes, pointe le rapport.

Cela ne suffira cependant pas pour réduire la redistribution de la prévoyance des jeunes vers les personnes âgées ou pour remédier au déséquilibre financier de l’AVS, selon l’étude. UBS estime que des réformes sont nécessaires «de toute urgence». Par exemple, grâce au projet de Réforme fiscale et de financement de l’AVS (RFFA) adopté par les citoyens en mai dernier, la pression sur la situation financière des rentes vieillesses devrait s’atténuer pour un court laps de temps. La banque UBS estime toutefois que l’objectif d’un système de retraite stable à long terme est encore loin d’être atteint.

Source : ubs.com (.pdf)